Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le retour en France

Publié le par matoliver

Alors voilà, on repart en France. 

Un peu sur un coup de tête. En fait une amie à moi à décider de monter sa propre boîte international tournée vers l'architecture, l'urbanisme... Elle nous a proposé à ma femme et moi un poste de chef de projet. Comme ce n'est pas quelque chose qui arrive tous les jours, on a décidé, en fait c'est surtout moi qui ai insisté pour retourner en France. J'avoue qu'avant que mon amie me parle de cette opportunité, je n'avais pas pensé à retourner en France. Je pensais faire ma vie et ma retraite en Chine.

La préparation n'est pas facile. il faut vendre l'appartement en Chine, trouver un vol qui permet de partir avec pas mal de valises, faire partir le chat...

Beaucoup de complexités et de tracas. Par exemple, pour le chat. Eh oui, toujours le problème du chat. Mais cette fois-ci c'est le premier chat que l'on a que l'on arrive à faire aller, de temps en temps sur les toilettes et qui adore l'eau. Il prend des douches avec nous. Bref, pour le chat c'est compliqué. Il faut faire un test contre la rage. Pour ça, il faut faire prélever le sang et ensuite l'envoyer dans un laboratoire habilité (en Allemagne). tout en sachant qu'il est interdit d'envoyer du sang à l'étranger. Une fois ce problème réglé (avec un petit peu d'aide de la clinique vétérinaire), il faut encore régler le problème de l'envoi ou du transport jusqu'en France. On a trouvé la mère d'un ami français qui doit venir le voir en octobre. Comme il faut qu'à la suite des résultats, le chat parte dans le mois. On s'arrange pour avoir les résultats un peu avant qu'elle n'arrive. 

Et là, SURPRISE. Une fois en Chine, la dame nous apprend qu'elle ne veut plus transporter notre chat. On est déçu et très en colère car, on n'a qu'un mois pour le faire partir en France. On regarde un peu partout, on contacte des amis... Et la "seule solution" est de payer le billet pour quelqu'un qui se chargerait d'accompagner le chat. Difficile car, il faut aussi attendre que cette personne obtienne le visa pour la France.

Le début des "emmerdes" en somme.

Commenter cet article